Elza Ritchuelle Boukando lâchée par son Secrétaire général

Libreville (Gabon minutes) – La guerre au sein du Mouvement des jeunes Upégistes (MJU) que dirige Elza Ritchuelle Boukando. En effet, dans une lettre adressée à sa présidente en date du 06 juin 2018 le secrétaire général du MJU a décidé de démissionné. Dans ce courrier le désormais ex-sg s’insurge contre les méthodes staliniennes de la juriste qui selon lui » se substitut non seulement au parti mais aux instances qui sont chargées de régler les conflits dans le Mouvement à l’exemple de la convention nationale ».

Une situation qui vient corroborer les dires des conseils de Moukagni qui avaient déjà regretté le non-respect des lois par la tsarine Boukandou. « Le fait d’avoir intenté ce procès au président Moukagni en est l’exemple patent. « Moi-même j’ai été démis de mes fonctions par sms ce qui es regrettable pour celle qui prétend être légaliste et au regard de cette dérive totalitaire de ma chère présidente je préfère démissionner pour sauvegarder la sérénité dans le mouvement », a soutenu l’ancien secrétaire général du MJU  Jean Paul Ombanda visiblement choqué par cette attitude anti- démocratique et rétrograde de  Elza Ritchuelle Boukandou.

Voilà qui vient encore une fois relancer  l’épineux problème d’intérêts  dans les partis, Mouvements politiques et associations dans un Gabon où les ‘’profito-situationnistes’’ n’hésitent plus à se débarrasser des éléments encombrants. Dans tous les cas Ali Bongo n’est pas dupe même s’il a décidé de consacrer ce septennat à la jeunesse et sans le vouloir Elza Boukandou de ses méthodes a déjà orienté l’opinion quant à ses ambitions. Affaire à suivre.

Alfred Patrick Nzoghe

 


PARTAGER