Gabon/ : Quid « des mesures fortes du chef de l’Etat gabonais »



Libreville (Gabon minutes)-  Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, l’a indiqué lors du dernier conseil des ministres du  jeudi 21 juin dernier, le Gabon vient de vivre un tournant qu’il a qualifié d’historique.

Deux jours auparavant, mardi 19 juin, le rapport de la task force sur les finances publiques lui avait été remis.  A la clé, une série de mesures, certes très techniques, mais dont la mise en œuvre constituerait une rupture pour notre pays.

Ces mesures, pour importantes qu’elles soient, ne sont qu’un moyen. Un moyen destiné à atteindre une fin.

Quelle est cette fin ?

Rendre plus efficace le modèle social pour améliorer de manière significative la vie quotidienne des Gabonais en matière de santé et d’assurance maladie.

C’est ainsi depuis l’avènement de la nouvelle équipe dirigeante de la CNMGS conduite par son directeur général, Reneaud Allogho Akoue, a su matérialiser en acte la politique du chef de l’Etat avec la mise en œuvre de la gratuité des soins aux femmes enceintes sur toute l’étendue du territoire nationale et de la proximité des soins de première nécessité dans les établissements secondaires du pays.

Au regard de ce qui précède, nous pouvons dire avec aisance, que la CNAMGS est un bon élève en matière de santé et de solidarité sociale prônée par le chef de l’Etat. Ainsi comme pour paraphraser son DG, « il n’y a rien de mieux, lorsque la solidarité a sens ».

 

La rédaction

 


PARTAGER