Gabon/ BBM s’insurge contre les mesures prisent par le chef de l’Etat.

Libreville, (Gabon minutes)- Dans une lettre ouverte adressée au président de la république mardi dernier, le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), Bruno Ben Moubamba, accuse l’actuel chef de l’Etat d’avoir sacrifié le peuple gabonais, à travers les récentes mesures d’austérités prisent.

Dans sa correspondance, l’ancien vice-Premier ministre fait état des mesures d’austérité engagées par le gouvernement pour faire face à la crise économique actuelle que traverse le Gabon.

Mesures qu’il dit ne pas soutenir, lui et l’ACR. Car, selon lui, le malheur de l’économie gabonaise ne se trouve pas à la Fonction publique, mais ailleurs.

Bruno Ben Moubamba appelle donc le chef de l’État à trouver d’autres voies et moyens pour faire face à cette crise.

« Mr le président de la République, pour rappel, le FMI ne vous a pas dit de sacrifier le peuple gabonais au travers les mesures d’austérités insupportables telles :

La mise sous bons de caisse des agents du secteur publique, avec des conséquences néfastes pour les banques.

La baisse des salaires pour la petite classe moyenne gabonaise dont le salaire se situe au-dessus de 650 000 f CFA, avec pour conséquences, la perte d’emplois pour le personnel domestique.

Le gel des concours, mises en stages. A-t-il déclarée ».

Les leaders de l’’ACR  indique qu’il  »ne soutiendra pas des mesures clochardisant le peuple gabonais, qui ne sont pas là pour favoriser l’épanouissement du peuple gabonais et qui mettent à mal la cohésion nationale. »

VAL

 


PARTAGER