Gérard Ella Nguéma propose la suppression des institutions inutil.



Le président du Front patriotique gabonais (FPG), Gérard Ella Nguéma, a animé récemment, à son siège sis à Nkembo, une conférence de presse. A cette occasion, il a, au nom de son parti, suggéré certaines pistes de solutions devant permettre à l’Etat d’engranger un peu plus d’économies, en plus des mesures impopulaires adoptées par le gouvernement.

Au nombre de ses propositions, l’orateur a pointé ‘’la suppression des institutions et fonctions qui ne servent à rien au pays’’. Lesquelles malheureusement, selon lui, alourdissent les charges de l’Etat. Le président du FPG cible plus précisément « le sulfureux »poste de vice-président de la République dont, dit-il, « l’utilité reste méconnue de l’ensemble des Gabonais, sinon un chargé de mission en plus ». Aussi cite-t-il le Sénat, chambre haute du Parlement, dont pour lui, les missions s’assimilent à celles de l’Assemblée nationale. »Son utilité ne paraît pas avérée, à moins de redéfinir le bicaméralisme dans notre pays », a estimé l’ancien candidat à la présidentielle de 2016.

Le ministère de l’Egalité des chances dont « on ne perçoit pas très bien l’utilité et la vision », la Médiation de la République et « ses actions qui ne sont toujours pas perceptibles », sont un gouffre à sous inutile pour l’Etat, selon le FPG. Ainsi que les Agences créées depuis 2009, qui pour lui, « alourdissent considérablement les dépenses de l’Etat et remplissent au passage les poches de quelques individus cités aujourd’hui dans des affaires de détournements de fonds publics ».

Source : Union


PARTAGER