Emerick Aubameyang (PEA) : c’est l’âge d’être décisif et déterminant.




Avis aux spectateurs devant occuper les travées du stade de l’Amitié qui abrite, aujourd’hui, le match Gabon/Burundi, comptant pour les éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations (Can) « Cameroun 2019 » : ne soyez pas étonnés de la cacophonie qui pourrait entourer la rencontre dans les tribunes et gradins.

Sur les billets imprimés localement par l’instance faîtière du football gabonais, il manque deux mentions : pas de numéro du « rang », ni celui de la « place ».
Maintenant, place à notre onze national et à ses joueurs, particulièrement le capitaine Pierre-Emerick Aubameyang (PEA). Ce dernier n’est plus un novice ou un apprenti des joutes sportives internationales. 29 ans, c’est l’âge d’être décisif et déterminant. PEA, qui continue d’évoluer dans des clubs européens de renom, où la pression est souvent à son paroxysme, devrait incarner la réussite des Panthères qu’il retrouve aujourd’hui après plusieurs défections.
Après son passage dans de nombreux clubs huppés, comme Arsenal actuellement, le capitaine des Panthères connaît bien le haut niveau du football. PEA doit être le garant de la sérénité des Panthères sur une aire de jeu. L’instant est donc propice pour Pierre-Emlérick Aubameyang de prouver que, ceux qui lui ont confié le brassard, ne se sont pas trompés.
Cet après-midi, PEA et ses partenaires ont grandement besoin d’un résultat positif pour se relancer dans ce groupe C où le leader n’est autre que le Burundi, qui a des arguments à faire valoir.
Source : L’Union

PARTAGER