Match Gabon-Burundi : enfin prêt pour la victoire selon José Antonio Camacho



A déclaré le sélectionneur national, José Antonio Camacho, à quelques heures d’affronter les Hirondelles du Burundi. A la tête des Panthères du Gabon, depuis novembre 2016, le technicien basque ne s’est jamais imposé à domicile. Selon lui, le match de demain est une opportunité pour lui et son groupe de mettre fin à cette statistique.

Ce samedi, les Panthères du Gabon affrontent leur homologue du Burundi au stade de l’Amitié d’Andondjé (nord de Libreville), pour le compte de la 2e journée des éliminatoires de la Can-2019. A quelques heures de cette opposition décisive, face au leader de la poule ‘’C’’, le sélectionneur national, José Antonio Camacho, accompagné d’Alain Rodick Miyogho, étaient face à la presse.

Le Gabon étant troisième du groupe avec zéro point, le technicien basque table sur une victoire de son équipe afin de se relancer dans cette campagne africaine : «Nous avons déjà perdu le premier match face au Mali (10 juin 2017 à Bamako : Ndlr). Demain nous jouons à domicile et nous devons remporter ce match. Mes joueurs savent que la rencontre de demain est très importante, ils sont concentrés et son prêts à relever ce défi avec une victoire à la clé», a rassuré le sélectionneur.

Bien que l’équipe gabonaise soit au grand complet, hormis l’absence de Denis Bouanga (blessé), l’entraîneur des fauves du Gabon a reconnu que le face à face contre le Burundi ne sera pas une partie de plaisir. Ainsi, Camacho, s’attend à une rencontre difficile face aux hommes d’Olivier Niyungeko. «Nous jouons à la maison et nous devons remporter ce match», a martelé Camacho.

Arrivé à la tête des Panthères en novembre 2016, José Antonio Camacho n’a toujours pas offert une victoire à domicile aux supporteurs de l’équipe fanion du Gabon, une statistique qu’il compte mettre fin demain : «L’équipe nationale voyage bien, d’autant plus que nous avons enregistré des victoires à l’extérieur, mais également des défaites. Demain, nous avons une opportunité de remporter notre premier match à domicile devant notre public», espère t-il.

Pour mémoire, le dernier succès à domicile des Panthères remonte à novembre 2015 contre le Mozambique, au tour préliminaire des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Jusqu’à présent l’équipe nationale du Gabon reste muette comme une carpe lors des rencontres domestiques.

S’agissant de l’absence au dernier moment de Denis Bouanga, en pleine forme avec son nouveau club de Nîmes Olympique, le manager des Panthères, qui reconnait l’importance du Nîmois, fait confiance aux joueurs qu’il a sur la main. Le technicien espagnol, qui semblait être sous pression lors de cette conférence d’avant match, ne mésestime pas la sélection burundaise : «Nous aurons un match compliqué demain, l’équipe du Burundi met beaucoup de l’impact physique et presse très haut. Mes joueurs devront avoir un moral fort pour faire déjouer cette formation», a fait savoir Antonio Camacho.

S’il est vrai que le sélectionneur national apprécie les qualités d’Alain Miyogho, il n’est pas probable de le voir débuter demain face au Burundi : «Il est très important que ce jeune soit dans le groupe. Mais il y a une différence entre l’équipe nationale et les sélections nationales des jeunes. Alain ne doit pas être pressé, il faut qu’il soit patient. Il n’est pas aussi exclut de le voir jouer demain. Mais je pense qu’il pourra avoir sa chance lors du match amical de mardi prochain face à la Zambie», rassure Camacho.

Source : AGP


PARTAGER