GSEZ prend la gestion de l’Aéroport de Libreville



Le directeur général de l’Aéroport de Libreville (ADL), Daniel Lefèbre, a fait, hier, un point de presse, au siège de l’entreprise aéroportuaire dans le but d’édifier l’opinion sur la fin du contrat qui le liait à l’Etat gabonais.

Après plus de 30 années passées au service des millions de passagers venant de par le monde, ADL va passer le relais au groupe Gabon special ecomic zone (GSEZ) Airport. Et ce, à partir du 5 octobre prochain.

Au cours de ces 30 années, la société basée au centre-ville a cumulé un trafic de plus de 21 millions de passagers transitant par l’aéroport de Libreville depuis son arrivée en 1988.

Daniel Lefèbre a rappelé que « la plate-forme aéroportuaire a réalisé au cours de son trentenaire, des investissements en autofinancement, soit près de 40 milliards, sans recours à des financements publics ». Une situation qui, selon lui, « a permis de générer plus de 1000 emplois sur la plate-forme dont 160 salariés ADL ».

Depuis l’annonce de la fin de ce bail, le personnel s’interroge sur son avenir. D’après l’ex-DG, « le personnel continuera à travailler au sein de la nouvelle structure dans les mêmes conditions que la première, avec les mêmes salaires et autres avantages qu’ils avaient ».

Notons par ailleurs qu’ADL organisera les festivités commémoratives de son 30 e anniversaire au hall de l’aérogare du 27 au 29 septembre prochain.


PARTAGER