Fonction publique : Baisse des effectifs entre le premier trimestre 2017 et juin 2018



Parmi les mesures urgentes prises par le gouvernement pour réduire le train de vie de l’Etat, figurait, le gel des recrutements à la fonction publique, qui a connu, entre le premier trimestre 2017 et juin 2018, une baisse de 1 971 agents.

La réduction du train de vie de l’Etat par la baisse de la masse salariale, est un des objectifs que s’est fixé le gouvernement gabonais, qui a opté pour le gel des recrutements à la fonction publique. Une mesure qui commence à porter des fruits, selon les chiffres de la direction générale de l’économie et de la politique fiscale.

En effet, selon la direction générale de l’Economie et de la politique fiscale, les effectifs dans tous les départements sont en baisse. Ce qui fait que, en fin juin 2018, les effectifs de la fonction publique ont baissé de 1 971 agents par rapport au premier semestre 2017, pour se situer à 85 694. Un résultat dû notamment à une réduction plus prononcée dans certaines administrations comme, le développement avec, (-11,7%) ; le transport avec (-9,0%) et l’économique avec (-4,0%).

Un élan maintenu dans la main d’œuvre non permanente qui a enregistré une baisse générale de 0,5%, pour se situer désormais à 14 638 agents dans la même période. Une baisse qui s’explique par une autre mesure du gouvernement, le non remplacement systématique des agents admis à la retraite.

Il faut noter qu’en décembre 2017, la masse salariale gabonaise a atteint 767,6 milliards de FCFA. Une situation qui limitait l’Etat dans le respect de ses engagements. D’où, la volonté de celui-ci de réduire sa masse salariale pour la situer à 40 milliards de FCFA par mois et ainsi mieux gérer ses dépenses


PARTAGER