Rose Christiane Ossouka Raponda, première femme élue Présidente de CGLU Afrique



Rose Christiane Ossouka Raponda, maire de Libreville, a été élue le 23 novembre dernier à Marrakech lors du 8e sommet «Africités», le plus grand rassemblement panafricain des villes et collectivités territoriales.

Elle est élue pour un mandat de trois ans afin de de présider Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique )​, l’organisation faîtière des gouvernements locaux africains fondée en 2005 dans la ville la ville de Tshwane en Afrique du Sud.

Placée sous le thème « Transition vers des villes et territoires durables : quel est le rôle des collectivités territoriales d’Afrique ? », cette rencontre a vu la présence d’autres personnalités gabonaises, dont les maires du 4e arrondissement de la commune de Libreville, Axel Jesson Denis Ayenoue, de Fougamou, Serge Mboula, et de Ndendé, Maïté Mapangou. Il était question, au cours de ces assises, d’identifier les défis auxquels fait encore face le continent et de trouver des pistes de solutions par l’Afrique et pour l’Afrique.

 


PARTAGER