L’Afrique enregistre le record de mortalité avec 70 % de cas déclarés.



Dans le dernier rapport publié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le paludisme. Selon cette agence de l’Organisation des Nations unies, l’Afrique enregistre le record de mortalité avec 70 % de cas déclarés (151 millions) et de décès (274 000).

Dix pays sont principalement touchés : Burkina Faso, Cameroun, Ghana, Mali, Mozambique, Niger, Nigeria, Ouganda, République démocratique du Congo (RDC) et Tanzanie. L’Inde, du côté de l’Asie, vient compléter ce tableau sombre.

Sept pays de notre continent concentrent plus de 53% des décès, à savoir le Nigeria avec 19 %, la RDC (11 %), le Burkina Faso (6 %), la Tanzanie (5 %), la Sierra Leone (4 %) et le Niger (4 %). Avec son milliard d’habitants, l’Inde n’arrive qu’à la fin de cette liste (4 %).

Cependant, le rapport de l’OMS décrit quand même quelques progrès, en relevant le nombre croissant de pays s’approchant de l’élimination (46 en 2017 contre 37 en 2010). Ce qui prouve que des efforts intensifs peuvent réussir à réduire le risque auquel les populations sont confrontées.


PARTAGER