Laurent Gbagbo charge lourdement le président Ali Bongo.



L’ancien Président ivoirien, Laurent Gbagbo, s’est violemment attaqué au chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, alors que ce dernier vit sa rééducation au Maroc, après un violent AVC. Quel est l’objet de cette attaque ?

Dans un livre qu’il a cosigné, paru le jeudi 13 décembre 2018, l’ancien chef de l’Etat de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, actuellement détenu à la Haye, a lourdement chargé les défenseurs de la françafrique, notamment le dirigeant gabonais, Ali Bongo.

Dans ce livre intitulé « Libre. Pour la vérité et la justice » Gbagbo, qui ne cache pas son combat contre la Françafrique, dénonce dirigeants africains qui seraient des lieutenants de ce système post-colonial. Non sans révéler. « Je dérangeais les Français parce que j‘étais populaire (…). Qu’ils s’occupent d’Ali Bongo, qui n’est rien, même dans son propre pays. (…) Ali Bongo, c’est le profil qu’ils aiment, et c’est une erreur à moyen et long terme », a soutenu Laurent Gbagbo, depuis La Haye.

Ali Bingo est actuellement en convalescence au Maroc, où il suit une rééducation, sur invitation du roi Mohammed VI. Le Président du Gabon a été victime d’un accident vasculaire cérébral, survenu le 24 octobre 2018 en Arabie Saoudite, et qui a visiblement laissé des séquelles. Puisque le dirigeant est paralysé, souffrant d’hémiplégie côte droit.


PARTAGER