Crise au Gabon : Dieudonné Minlama demande la tenue d’un dialogue national réellement inclusif.



Le président, d’ensemble pour la République, a tenu une déclaration, ce 12 janvier à la Chambre de commerce de Libreville, Face à la crise i des autres , mais de construire des ponts et passerelles qui nous unissent».

«Dans cette perspective je demande la tenue d’un dialogue national réellement inclusif».

Dieudonné Minlama donne les objectifs de ce dialogue « J’attends de ce dialogue , dont je souhaite la participation effective de toutes les forces vives de la Nation afin de construction quatre concensus majeurs;
(4) consensus majeurs :
1. Un Consensus Politique ;
2. Un Consensus économique ;
3. Un Consensus Social ;
4. Un Consensus sur le Vivre Ensemble .

«Pour faire aboutir cette initiative, je lance la mise en place d’une plate-forme citoyenne et républicaine dénommée « Gabon Nouveau
Départ ».

La plate -forme , « Gabon Nouveau Départ » entend accueillir en son sein tous les gabonais et toutes les gabonaises , tous les mouvements de la société civile , les confessions religieuses, tous les partis politiques et toutes les personnalités qui adhèrent à notre démarche.

Le président clôre son discours avec une citation de Martin Luther King « Apprenons à vivre
ensemble comme des frères, sinon, nous allons tous mourir
ensemble comme des idiots »
Toute en invitant les acteurs politiques «J’invite tous les gabonais à se joindre à nous sur cette initiative».

«Si nous nous taisons , les armes parleront à notre place et quand les armes parlent , il est difficile de les faire taire!»


PARTAGER