Plusieurs distributeurs automatiques de billets (DAB) ne fonctionnent pas à Libreville comme à l’intérieur du pays, de nombreux guichets automatiques de banque (Gab) sont « hors service » chaque fin de mois. A Franceville, explique le journal l’Union, selon la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac). « Le Gabon devrait se doter des moyens de paiements électroniques ». Une directive obligatoire émanant de la Banque des États de l’Afrique centrale.

La situation s’avère difficile pour les milliers de fonctionnaires et retraités de Libreville et de l’intérieur du pays qui souhaitent procéder au retrait de leur salaire ou de leur pension auprès des distributeurs automatiques du Trésor public, tombés hors réseau.

A quoi sert une carte Visa si on ne peut l’utiliser ? C’est le problème qui se pose aux nombreux clients de l’Union gabonaise de banque (UGB), filiale du groupe marocain Attijariwafa Bank, dans le Haut-Ogooué.

En effet, à Franceville comme à Moanda, certains clients ne se rappellent plus la date de leur dernière opération aux Gab. « Ici à Moanda, le Gab est constamment en panne. Parfois, la porte du Gab est scellée. La seule explication que l’on nous donne c’est qu’il y a un problème de réseau. On est donc obligés de faire la queue à la caisse. Impossible de retirer votre propre argent aux heures de fermeture ou en cas d’urgence. On est tous obligés de pointer des heures durant, quelle que soit l’urgence. C’est à se demander à quoi servent ces guichets automatiques, sinon nos cartes magnétiques, qui ne nous sont pas offertes gracieusement d’ailleurs », confie, résigné une cliente.


PARTAGER