Assemblée nationale : Qui sont des élus

*** Local Caption *** Vue partielle des dŽputŽs lors de l'Žlection du prŽsident de l'AssemblŽe nationale, le 11 janvier 2019.

Contrairement aux élections législatures précédentes dans lesquelles les enseignants représentaient le plus gros de la troupe, la XIIIe est caractérisée par un nombre assez important d’ingénieurs. Conséquence sans doute de l’arrivée sur les bancs de l’Assemblée nationale d’une jeune classe de députés formée à des métiers très prisés dans les années 80 et 90.


Sur les 133 élus, on en dénombre 22 répartis dans différentes spécialités (génie civil, agro-alimentaire, électromécanique, urbaniste, etc.). Ce qui correspond à 16,54% des effectifs. Immédiatement après, viennent les enseignants. Avec, 10 du secondaire et 6 du supérieur. Soit 12,03% des élus. Au nombre de 7, les administrateurs économiques et financiers forment un contingent non moins important. Mais, l’une des particularités de cette législature est sans doute l’entrée fort remarquable des journalistes, également au nombre de 7. Des confrères qui, après avoir goûté aux subtilités du journalisme, vont découvrir, pour la plupart d’entre eux, les joies, peines et contraintes de la vie parlementaire.

Dans tout cela, les professions libérales semblent les moins bien représentées. Vu que l’on dénombre un avocat et un architecte. En même temps que le corps médical et paramédical qui, avec deux médecins, un technicien supérieur de biologie médicale et une sage-femme, constituent quelque part une portion assez faible des députés actuels.

Source : l’Union


PARTAGER