Gabon : Brice Laccruche Alihanga résolument engagé à servir le pays



Nommé en août 2017 au poste de directeur de cabinet du Président de la République, Brice Laccruche Alihanga a su apporter par son dynamisme et son pragmatisme une nouvelle ère au palais Rénovation du bord de mer. Il a petit à petit promu, sous l’impulsion du Chef de l’État de nombreux jeunes compatriotes à divers postes de responsabilité, aussi bien dans les divers gouvernements que dans la haute administration publique.

Si la gestion du pays a toujours été entre les mains d’un groupe d’individus engagés mais souvent peu soucieux des résultats à court et moyen terme, Brice Laccruche Alihanga à contrario essaie au mieux de faire respecter à la lettre la volonté du Chef de l’État qui veut imprimer la culture du résultat au cœur de l’action gouvernementale. Aujourd’hui, Ali Bongo Ondimba jouit d’une image plus positive auprès du grand public. En effet, l’arrivée du jeune communiquant et fin stratège en communication institutionnelle, Ike Ngouoni Alia au poste de conseiller spécial en communication et Porte Parole de la Présidence de la République a redonné en moins de 10 mois du souffle à la communication présidentielle. Ce dernier est un proche du Directeur de Cabinet, les deux hommes collaborent ensemble depuis des années.

Comme promis lors des universités de l’Ujpdg à Port-Gentil, le Président de la République a tenu à faire de sa promesse une réalité en plaçant les jeunes et les femmes au cœur du processus de développement durable de notre pays.
Depuis plusieurs jours, Brice Laccruche Alihanga, fidèle et loyal collaborateur du Président de la République paye le prix de sa loyauté vis-à-vis de son Chef. Certains l’accusent d’être à l’origine de leur limogeage de la haute administration, d’autres se plaignent de ne plus recevoir de l’argent sans fournir aucun effort comme ce fut le cas au bon vieux temps où les mallettes d’argent sortaient quotidiennement de la Présidence.

Aujourd’hui sur la toile, le bras droit d’Ali Bongo Ondimba est traité de tous les noms d’oiseau, car pour certains il est gênant et doit payer pour sa vie que le souhaite le pseudo opposant Bruno Ben Moubamba un ancien vis Premier ministre en charge de l’habitat, et biens d’autres anciens collaborateurs du Chef de L’état, qui n’ont pas encore compris que le changement à 360 degrés initié par le Président de la République en vue de restaurer l’autorité de l’état et de préparer 2023.

Rappelons qu’il est difficile de constater que le premier mandat du chef de l’état a été marqué par les éléphants blancs. Pour ne pas retomber dans de mêmes travers, et répondre aux attentes des populations devenues de plus en plus exigeantes, Brice Laccruche Alihanga a impulsé une nouvelle dynamique de travail, tout en mettant en exergue le sens de la loyauté, et inculquant la culture des résultats, ce qui lui vaut de nombreux quolibets.

Désormais les résultats sont biens plus importants que les liens de parentés et d’amitiés au sein de l’appareil étatique. Le Métisse du haut Ogooue comme l’appelle certains suit sa ligne de conduite malgré les attaques de tout bord. D’ailleurs il reste fidèle et loyal à son patron qu’il assiste assidûment depuis le début de sa convalescence au Maroc, mieux Brice Laccruche Alihanga est une valeur ajoutée au côté du Chef de L’état donc celui qui vont en guerre contre lui exprime ouvertement leurs désaccord aux idéaux que prône le Chef de L’état.

Contacté par notre rédaction, celui qui a été nommé en Août 2017 et sur qui le Chef de L’état a mis sa confiance nous a affirmé être très concentré sur les missions qui son les siennes et qu’il n’accorde pas d’importance aux ragots et autres inepties que véhiculent certains incompétents en longueur de journée. Le développement de notre pays, le bien être de tous bref la mis en place de la politique de l’égalité des chances est notre priorité a t il conclu.