Où son passé les 44 partis politiques de l’opposition qui exigeaient une transition de 2 ans ?



Un collectif de 44 partis politiques de l’opposition gabonaise avait exigé, le 31 décembre dernier au terme d’une houleuse réunion de concertation une transition de deux ans, un président de transition et un gouvernement de transition.

Ce régime de transition considéré comme une solution de sortie de crise devait se marqué par la mise en place d’une assemblée constituante et d’une remise à plat de toutes les institutions de la République.

Le communiqué final sanctionnant les travaux de la concertation qui avait duré toute une journée, lu par le Pr Richard Moulomba Mombo, rapporteur.

Les 44 partis politiques affirmaient être parvenus à cette solution extrême suite à l’absence prolongée du président Ali Bongo Ondimba toujours au Maroc.

Les mêmes partis condamnent une prise du pouvoir par la force et regrette la révision de la constitution « au forceps » par la Cour constitutionnelle qui y a introduit le concept « d’indisponibilité temporaire » du chef de l’Etat.