L’ONU refuse le droit de vote au Gabon pour un retard de paiement de ses arriérés



Privé de vote à l’Assemblée générale des Nations unies, l’un des six organes de l’Organisation des Nations unies (ONU), le Gabon s’est vu refuser le droit d’accomplir son vote jusqu’à la fin de la 73e session.

Selon les autorités du pays, le pays a un retard de paiement de sa contribution au sens de l’article 19 de la Charte des Nations unies. Celui-ci dispose qu’ « un membre des Nations unies en retard dans le paiement de sa contribution aux dépenses de l’Organisation ne peut participer au vote à l’Assemblée générale si le montant de ses arriérés est égal ou supérieur à la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées ».

Le Gabon a des arriérés d’un montant brut de sa quote-part pour les deux années complètes écoulées (2017et 2018) est de 592.049 dollars, soit près de 354.409.000 francs CFA.


PARTAGER