Gabon : le gouvernement annonce une réduction des salaires



Au Gabon, face à la crise, le gouvernement s’apprête à imposer la déduire des salaires de ses fonctionnaires

Alors que l’annonce de cette réforme avait entraîné des manifestations dès syndicalistes, leur application ne devrait pas manquer de soulever de nouvelles contestations.

En attendant son adoption par le Parlement, le Conseil des ministres annonce que la CSHR sera prélevée mensuellement sur le salaire brut des fonctionnaires touchant à partir de 650 000 francs CFA. Concrètement, les salaires allant de 650 000 à 1,5 million de francs CFA seront prélevés de 5%. Pour les salaires allant de plus de 1,5 million à 2 millions, le taux de prélèvement sera de 10%. Quant aux salaires de plus de 2 millions de francs, le taux de prélèvement sera de 15%.
Ce «prélèvement obligatoire» devrait toucher 28% des 105 851 agents publics répertoriés lors du dernier recensement en juillet 2018. Si la «solidarité» des fonctionnaires est mise en avant, la CSHR vise en réalité à réduire la masse salariale estimée à 709,8 milliards de francs CFA en 2017.