Gabon : les 100 jours du Premier ministre : la détermination de réformer et difficultés



Depuis son installation à l’immeuble du « 2-Décembre », le nouveau chef du gouvernement semble ne pas se départir de la ligne qu’il s’est fixée, conformément aux instructions reçues du président de la République.

Une ligne dont les grands axes avaient été déclinés devant l’Assemblée nationale dans le cadre de sa déclaration de politique générale. Depuis lors, plusieurs initiatives ont été prises. Certaines difficultés ont aussi été rencontrées. Maintenant, il faudra trouver comment continuer sans heurts. Le dialogue, autre champ de bataille de Julien Nkoghe Bekale, pourrait lui être d’une grande utilité.

Il est de coutume de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur du gouvernement cent jours après sa mise en place. Dès lors, il convient de reconnaître que depuis son passage devant les députés, Julien Nkoghe Bekale a entrepris plusieurs actions allant dans le sens annoncé dans sa Déclaration de politique générale. On notera que, dans l’ensemble, le nouveau chef du gouvernement s’est attelé à poser les jalons de son action.
Dans le même ordre d’idées, il a multiplié des séances de travail sectorielles, aussi bien avec les membres de son gouvernement que les acteurs économiques, pour ne citer que ceux là. Tout comme plusieurs initiatives ont été prises dans les secteurs clés qui touchent à la vie des populations. Essentiellement, l’éducation, la route, l’habitat, la formation professionnelle, l’enseignement supérieur, etc.

Source : l’Union