Dr Nicole Assele | DR


À la tête de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, structure parapublique lors du Conseil des ministres du 25 Août 2017, le Docteur Nicole Assélé est depuis lors victime de plusieurs attaques qui seraient la conséquence de son engagement de faire avancer les choses du pays aux côtés du Chef de l’Etat mais surtout du fait des réformes initiées en vue de la modernisation de la Caisse nationale de sécurité sociale dont elle a la charge.

Très tôt, il va s’avérer que de très nombreuses anomalies existent. Les affectations de véhicules, les reclassements en suspens, les centres de dépense somptuaire vont être mis à nu. En Manager avisée, elle va commencer par les éliminer un à un.

Bon nombre d’agents qui durant de longues années n’avaient pas ou plus connu d’avancement seront promis et les salaires d’autres directeurs seront revus à la baisse pour plus d’équité. Une mesure largement saluée par l’ensemble du personnel qui voit en elle un directeur animé par le souci de tous ses collaborateurs et usagers de la caisse nationale de sécurité sociale.

Aujourd’hui, les ennemis du progrès ont pour saboter son action décidée de peindre la Directrice de la CNSS en noire.
Malheureusement, cette décision salutaire à la fois pour les usagers et les agents de la Caisse nationale de sécurité sociale est incomprise et sa directrice générale jetée en pâture. Mais tout gestionnaire averti sait que la décision de ce manager est tout ce qu’il y aurait de plus recommandable à faire. Ça donnerait également à la CNSS le loisir d’assainir son fichier de cotisants et de pensionner.

C’est pourquoi ce mardi 23 avril 2019, après l’annonce du financement de la construction de 1000 logements par la CNSS au profit de ses administrés, et ce, par l’entremise d’un prêt de 45 milliards de Francs, octroyé par la BDEAC (la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale) , la dame au grand cœur a encore fait l’objet de plusieurs attaques sur la toile et surtout, le siège de la CNSS a été pris d’assaut par un groupe de « retraités » qui seraient selon les agents de la CNSS manipulés par des personnalités qui veulent à tout prix la tête de Nicole Assélé pour une fois de plus faire de la CNSS leur poule aux œufs d’or, et ce, au détriment des affiliés et salariés de la Caisse.

Les cotisations pour le compte de l’année 2018 ont été totalement payées, les recettes budgétaires ont connu une nette évolution, les employés sont mieux traités, l’image de la CNSS est plus attrayante et le plan stratégique mis en place par les équipes favorise l’amélioration des prestations de cette organisation.

Le Docteur Nicole Assélé a initié des réformes qui dans les prochains mois et années garantiront une meilleure gestion des cotisations et une diminution des contentieux entre la CNSS, les employés et les retraités.

Si les dirigeants de la CNSS ont reçu la semaine dernière le collectif des retraités qui contestaient le payement trimestriel des pensions, le mouvement d’humeur d’un groupe de compatriotes révoltés qui pour certains n’étaient pas de retraiter suscite des interrogations.

Ses compatriotes sont-ils vraiment tous des retraités ou comme le pensent plusieurs observateurs, ils seraient des individus à la solde d’une main noire qui n’a pour seul objectif que de nuire à l’image de Nicole Asselé ?
Nous pouvons voir dans certaines images qui circulent sur la toile que ceux qui revendiquent n’ont pas l’âge de la retraite et ne sont donc pas concernés par la question de la retraite.

Pour apporter la lumière à ce qui semble être le nouveau procédé de déstabilisation des acteurs administratifs et politiques de notre pays, une enquête a été ouverte afin de démasquer ces personnes et tenir rigueur à ce genre de comportements nuisibles pour le vivre ensemble, la sécurité et la cohésion sociale et pour rappel, le payement trimestriel des pensions est une émanation du code de la sécurité sociale et non une création du Docteur Nicole Assélé comme le proclame certains.