Rencontre Premier Ministre/ Banque Mondiale : La restructuration du PRODECE au cœur des échanges



Il s’est agi pour les deux parties d’échanger sur la nécessité de restructurer le Projet de Développement des Compétences et de l’Employabilité (PRODECE) qui accusait quelques retards dans sa mise en pratique.
Dans le cadre de la mise en œuvre des nouvelles réformes liées au secteur de l’enseignement technique et professionnel, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Julien Nkoghe Bekale a eu une rencontre ce mercredi 24 avril 2019 avec une délégation de la Banque mondiale, conduite par sa Représentante Résidente, Alice Ouédraogo. L’objet était de faire le point de l’état d’avancement de ce projet qui devra subir dans les tous prochains jours de nombreuses modifications.
Considéré comme la réponse du gouvernement au chômage endémique des jeunes, le PRODECE compte trois composantes, à savoir la construction de deux instituts de formation professionnelle dans les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), le Bâtiment et les Travaux Publics (BTP), les stages et l’apprentissage ainsi que le renforcement des capacités par l’entremise des entités comme l’Office nationale de l’emploi (ONE).
C’est un projet déjà effectif mais qui accusait encore quelques retards. D’où la volonté du Gouvernement de le restructurer afin que les objectifs qui lui sont assignés soient atteints au plus vite au profit des jeunes.
Julien Nkoghe Bekale, qui a déjà eu l’occasion de suivre ce dossier lorsqu’il était ministre de la formation professionnelle, a prodigué des conseils afin d’améliorer la qualité de ce projet. Tout comme, il n’a pas manqué d’exprimer son soutien à la bonne implémentation et à la bonne conduite dudit projet.
En rappel, le PRODECE a été initié avec l’appui technique et financier de la Banque mondiale. Il doit participer à l’amélioration de l’employabilité de 6500 jeunes sur une période de 5 ans, dont 3500 diplômés des écoles d’enseignement technique et de formation professionnell