Gabon : la présidence demande que la lumière soit faite sur la disparition des 353 containers de bois précieux, kevazingo.



Quelques jours après l’annonce par le procureur de la République Olivier N’Zahou de la disparition, le 30 avril dernier des 353 containers de bois précieux, Okévazingo sur un totale de 392,
Dans une déclaration de presse du porte-parole de la présidence, ce 14 avril 2019, Ike Ngouoni à déclaré que la république a demander aux institutions compétentes que la lumière soit faite sur la disparition de 353 containers de bois précieux, Okévazingo.
En effet, la présidence souhaite que des peines exemplaires une fois la responsabilité identifier et confondu soit prononcé.
«Il doit y avoir ni faiblesse, ni impunité, ni passe droit, quel que soit le rend des personnes concernées, la justice doit faire son travail».« Il doit y avoir ni faiblesse, ni impunité, ni passe droit, quel que soit le rend des personnes concernées, la justice doit faire son travail ».
Le porte-parole déclaré encore que « cette affaire est une extrême gravité, elle exige en retour, la plus grande sévérité» conclu t-il
Source : DCP