Gabon : une série de démissions au PSD au profit du SDG



Plusieurs membres de l’opposition ont décidé, le jeudi 30 mai 2018, de
démissionner pour rejoindre les Sociaux-démocrates gabonais (SDG).

La saignée est loin d’être terminé. Pour cause, après la vague de démissions des militants de l’Alliance pour changement et Pour cause, après la vague de démissions des militants de l’Alliance pour changement et la restauration (ACR), ressortissant des provinces de l’Estuaires, de la Ngounié, de la Nyanga, de l’Ogooué Ivindo et de l’Ogooué-Lolo, le tour est revenu au militants et aux élus du Parti Social-Démocrate (PSD) du département de la LOUETSI WANO de Lebamba d’annoncer collectivement leur démission au PSD et présenter leur adhésion au Sociaux-Démocrates Gabonais (SDG), un parti allié à la majorité.

Estimant que cette formation politique ne respect pas des engagements du président du parti, Pierre Claver Maganga Moussavou, aussi au regard des démissions de Guy Amour Moutoucky et Edouart Mbombo mounguengue, la forte pratique du népotisme au sein du parti et le non
avancement du projet de provincialisation.

Ainsi, Pélagie Minkoue, Edouart Mbombo mounguengue, Lekouaka Jean Gabriel, Maguemba Mickouangou Fabrice, Nzengue Paul, Mbongo Jean Olivier, Mombo Narcisse, Biasselengani Wenceslas et Myagha John ont décidé d’adhérer aux Sociaux-Démocrates-Gabonais.
« Nous décidons dès maintenant d’adhérer à une nouvelle formation politique de notre choix, dénommée les Sociaux-Démocrates-Gabonais (SDG) dans lesquelles nous comptons apporter notre expérience politique et d’assurer l’encrage au sein du département de la LOUETSI WANO de Lebamba » , ont-ils conclu.