Bertrand Zibi : son procès renvoyé au 2 juillet

*** Local Caption *** Le ministre des Affaires Etrangres, Alain Claude Bilie By Nze (2e ˆ gauche) prŽsidant l'ouverture de la rŽunion ministŽrielle de la CEEAC ˆ Libreville, 19 juin 2019.


le tribunal correctionnel de Libreville a rejeté hier les exceptions de nullité de la procédure soulevées par la défense de l’ancien député du Haut-Ntem Bertrand Zibi Abeghe et de ses coaccusés, déclarant par conséquent régulière la procédure querellée. D’où un renvoi de la cause et des parties pour examen au fond pour une audience qui se tiendra le 2 juillet prochain au palais de justice de Libreville. Place alors aux débats à charge et à décharge pour la manifestation de la vérité. Un rendez que les avocats des deux parties appréhendent avec impatience et confiance à la fois.

Par ailleurs, revenant sur la condition de traitement de son client, le conseil a dénoncé une «détention arbitraire » mise sous silence. « Vous avez bonne souvenance que notre client a été arrêté en Août 2016 et placé en détention depuis septembre de la même année. Nous approchons la 3e année maintenant. Je tiens à vous rappeler que pour les faits  correctionnels, la détention ne saurait dépasser 18 mois. Or là nous sommes bien au-delà. C’est peu de le dire mais nous sommes dans une détention arbitraire », a-t-il conclu.


PARTAGER