Gabon : l’opérateur mobile Libertis abuse de ses clients.



 « Quand Libertis s’acharne sur sa clientèle »,tel pourrait être le prochain titre d’un de nos reportages.

Car, il ne se passe plus un jour sans que l’on n’enregistre des plaintes des abonnés de la maison de téléphonie mobile Libertis.

Après plus de deux décennies d’existence, Libertis n’a visiblement pas trouvé la politique commerciale adéquate, pouvant tatisfaire de manière optimale ses abonnés.
Nonobstant ses offres de recharge, cette maison de communication semble survivre par la cherté de ses services, laquelle met dos au mur les usagers du réseau en quête d’une communication constante.

La qualité du réseau assez souvent mal en point entraîne des coûts exorbitants, qui ne seront assumés que par la clientèle, constatant parfois les doubles dépenses dues à la disparition du crédit d’appels et du forfait de connexion internet.

Venons-en, malgré les différentes grilles forfaitaires mises en place par cette première maison de téléphonie mobile en terre gabonaise, l’usager ne jouit toujours pas de sa connexion internet en toute quiétude. Tenez, l’option « passe confort 24h », soumettant l’usager à une recharge de 500fcfa/jour à raison de 130 MO, dont la validité est de 24h, après lesquelles ce forfait vous sera simplement retiré, vous exigeant une autre recharge du même montant au grand dam de cet opérateur.

L’autorité de régulation est donc interpellée quant au retour à la norme en la matière. La population gabonaise qui ne souhaite que se connecter au reste du monde se sent abandonnée à son sort. Les abonnés semblent se plaindre d’un réseau tâtonnant à la surfacturation, en passant par les messages intempestifs, on aurait eu l’impression que cette cette maison de téléphonie mobile vieille comme le monde n’aurait tiré son expérience que dans de l’arnaque, se constituant alors en véritable fléau et moyen d’appauvrissement pour le peuple gabonais.

Source : Letouracovert.com


PARTAGER