Pour l’exercice 2019, le gouvernement gabonais a accordé un traitement de choix, à la gouvernance économique pour la réalisation des objectifs bien précis.

La configuration budgétaire indique à cet effet que la gouvernance économique capte 36% des dotations budgétaires. Ce niveau de dotations est atténué pour près de la moitié par le service de la dette, les dépenses à caractères transversales et les pensions.

Les services sociaux quant à eux cristallisent 25% des dépenses. Les objectifs étant l’amélioration de la qualité des soins de santé et de l’éducation, la réduction des inégalités sociales et la lutte contre la pauvreté.

Le secteur gouvernance politique se voit consacrer 24% du budget. Cette enveloppe devrait garantir la souveraineté, la sécurité et infrastructures sanitaires, scolaires, énergétiques et hydrauliques. La construction des routes et des infrastructures concentrent 11% des dépenses budgétaires.

Enfin, 4% du budget sont alloués au secteur productif pour permettre la poursuite de la diversification de l’économie.

Source : Conjonctures Economiques


PARTAGER