Gabon : où est passé Jean Ping ?

Le candidat de l'opposition, Jean Ping, à Libreville. | DR

Après quelques années passées à refuser de discuter avec son principal adversaire, Ali Bongo parce que réclamant à cor et âme sa victoire supposée à la présidentielle d’août 2016, le leader de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) continue de briller par son légendaire absence.

L’opposition continue de réclamer la vacance du pouvoir, malgré qu’Ali Bongo reçoit des personnalités politiques et membres de la majorité.

Malgré le silence depuis quelque temps, des partis politiques de l’Opposition gabonaise ont décidé de s’exprimer en publique, le 10 juillet dernier. Estimant que ce silence était volontaire, Richard Moulomba Mombo de l’Arena, Alexandre Barro Chambrier du RPM et Joël Ngouenenindzengouma des 7MP, qui s’exprimaient au nom de l’Opposition, ont indiqué que ce temps leur a permis d’observer, d’écouter et de consulter, pour nourrir leur sortie.

Leur déclaration était axée essentiellement sur le flou autour de l’état de santé d’Ali Bongo et surtout sur sa capacité à assumer ses charges. « Le Président Ali Bongo Ondimba, est-il toujours en vie ? S’il est en vie, est-il toujours en capacité de présider aux destinées du Gabon ? S’il est en vie, est-ce vraiment lui qu’on nous présente ? », se sont-ils interrogés.

Quant à Jean Ping, les militants de l’opposition attendent le retour de l’ancien président de la commission de l’union africaine, candidat malheureux à la dernière présidentielle.


PARTAGER