Jean Ping, l’ancien candidat à l’élection présidentielle d’août 2016 Jean Ping
Jean Ping, l’ancien candidat à l’élection présidentielle d’août 2016 Jean Ping


Quelques jours après la nomination du fils d’Ali Bongo, Noureddin Bongo Valentin, nommez le 5 décembre dernier au poste de coordinateur général des affaires présidentielles.

Dans l’opposition, certains dénoncent cette nomination et évoquent une « monarchisation » du pays, comme par exemple l’ancien candidat à l’élection présidentielle d’août 2016 Jean Ping

L’ancien président de la Commission de l’Union africain « Nous ne sommes pas dûpe de ce qui se trame derrière cette nomination anticonstitutionnel, de noureddine Bongo Valentin, qui interpelle urgemment la cour constitutionnelle, cette nomination confirme une fois de plus la monarchisation de la république » 

En outre Alexandre Barro Chambrier, président du parti Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM), Zacharie Myboto, président de l’Union Nationale conteste cette nomination.


PARTAGER