Même si du côté du palais de mer on tente de minimiser l’ascension du jeune Omar Dénis Jr Bongo, de sources dignes de foi, des consignes fermes auraient été données pour suivre minutieusement les activités et déplacements du « jeune Bongo », qui pourrait avoir des « appétits politiques ». Demi-frère de Omar D. Jr Bongo, le président Ali Bongo avait été réélu en 2016 pour sept ans au terme d’un scrutin contesté par l’opposition. L’annonce de sa victoire devant son adversaire Jean Ping, avait suscité le 31 août 2016 des violences rares dans le pays. Victime d’un Accident vasculaire cérébral en 2018, Ali Bongo est aujourd’hui à la tête d’un pays qui traverse une profonde crise économique du fait de la chute des cours du pétrole depuis 2014.

Fils d’Edith Lucie Bongo, disparue en Mars 2009, Omar Dénis Jr Bongo se montre très discret sur ses ambitions et reste maitre de son agenda. Va-t-il se lancer dans une carrière politique au Gabon ? Rien n’est moins sûr. Pour l’heure, le Gabon est toujours classé parmi les pays les plus riches d’Afrique par habitant, mais aussi parmi ceux où la vie est la plus chère car presque toutes les marchandises sont importées. Il manque cruellement de routes, d’hôpitaux bien équipés, d’écoles et de logements pour les plus démunis. La corruption y est élevée, selon Transparency international qui le classe au 124e rang sur 180, dans son Baromètre mondial de la corruption en 2019.

 

Le président Vladimir Poutine et fils d'Omar Bongo, Omar Dénis Jr Bongo
Le président Vladimir Poutine et fils d’Omar Bongo, Omar Dénis Jr Bongo
Le président Denis Sassou-Nguesso et fils d'Omar Bongo, Omar Dénis Jr Bongo
Le président Denis Sassou-Nguesso et fils d’Omar Bongo, Omar Dénis Jr Bongo
Guillaume Soro et fils d’Omar Bongo, Omar Dénis Jr Bongo

Selon le site d’information Pyramidmediagabon.com, le dernier fils d’Omar Bongo aurais organisé une table ronde à Oyo au Congo Brazzaville, ville natale de sa mère sur le parti de son père le PDG. Cette rencontre a eu lieu à la même période de la célébration de 9 ans de décès de la défunte première dame du Gabon.

Il faut aussi noter que cette rencontre entrait dans le cadre de la célébration de 50 ans de ce parti au pouvoir, aujourd’hui présidé par son grand frère, Ali Bongo. Chose curieuse, c’est qu’au Gabon, une t-elle initiative n’a pas été prise dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de ce parti au pouvoir depuis sa création en 1968. Le 12 mars dernier est plutôt passé sous silence au Gabon.

Reste maintenant à savoir l’objectif de cette organisation par le jeune Omar Denis Jr Bongo. A-t-il des ambitions politiques ? Ambitionne t-il de prendre une carte d’adhésion dans le parti de son défunt père ? Autant de questions qui taraudent les esprits de plus d’un pédégistes.


PARTAGER