Handball : Le Gabon doit bien débuter face à la Libye

Les accolades entre joueurs des Pantheres classé 5e de l'histoire du handball au Gabon, au terme du match de classement face aux fennecs d'Algerie comptant pour la Coupe d'Afrique des Nations de handball 2018 au Gabon au Palais des sports de Libreville. *** Local Caption *** Les accolades entre joueurs des Pantheres classé 5e de l'histoire du handball au Gabon, au terme du match de classement face aux fennecs d'Algerie comptant pour la Coupe d'Afrique des Nations de handball 2018 au Gabon au Palais des sports de Libreville.


Après une préparation ‘ »mi-figue, mi-raisin”, les choses sérieuses commencent cet après-midi (14 heures du Gabon) pour les Panthères. En effet, dans le cadre de première journée du 24e Championnat d’Afrique des nations de handball, qui se dispute en Tunisie, la sélection gabonaise affronte son homologue de Libye, dans une poule B qui compte également l’Angola et le Nigeria.

Le match a lieu au magnifique gymnase de Hammamet, dans le nord-est du pays des Aigles de Carthage. Naturellement, l’ambition des Gabonais est de commencer le tournoi par un succès face à un adversaire qu’ils n’ont pas souvent l’habitude de croiser en compétition continentale. Les deux formations ne s’étant affrontées qu’à une reprise. C’était le 21 janvier 2014 en Algérie. Une opposition qui s’était soldée par la victoire des nôtres (28-26).

La sélection gabonaise sera donc face à un adversaire quasiment inconnu aujourd’hui. Même si elle ne figure pas parmi les grandes nations de handball, comparativement aux autres pays arabes (Tunisie, Maroc et l’Égypte), les nôtres commettraient une erreur en ne prenant pas la Libye au sérieux. D’ailleurs, Thierry Claude Mbini est clair à ce sujet : « Il n’est nullement question de négliger l’adversaire de cet après-midi. »

Lors de la dernière séance de décrassage, le technicien gabonais a insisté sur la nécessité de ne pas se compliquer la tâche d’entrée, en prenant le maximum de points contre des adversaires considérés comme les plus faibles du groupe.


PARTAGER