ZES de Nkok : une forte croissance des activités en 2019



La zone économique spéciale de Nkok (ZES) a enregistré une forte croissance de ses activités en 2019 avec une évolution considérable. Presque tous les segments ou activités y ont enregistré un progrès notable.

Cette évolution résulte de la croissance continue de l’activité solution grâce à la poursuite du déploiement de projets majeurs ainsi que la forte augmentation des activités.

De l’industrie du bois, à celle de la fabrication pharmaceutique en passant par la fabrication du ciment, la tendance est fortement encourageante. L’administration de Nkok annonce l’entrée en activités, dans la zone, de 20 nouvelles unités industrielles portant ainsi, le nombre d’unités en production à 72. Tandis que 33 autres unités sont à différents stades de planification et, ou de construction.

En matière de fabrication de placages, la zone a observé une augmentation de 73%, à 292 000 m3, par rapport à l’année 2018. Quant à la production de bois sciés, le volume a aussi connu une tendance haussière de 55%, pour environ, 77 500 m3 en 2019, par rapport à 2018.

Dans branche du déroulage, notamment, la fabrication de contreplaqué, la société STAR PLY GABON a débuté ses activités au mois de septembre. En seulement trois mois d’activités, la société a assuré les exportations d’un volume de 2400 m3 en direction des États-Unis.

La branche fabrication de meubles en bois massif a, quant à elle, régulièrement augmenté dans la ZES de Nkok. La donne s’est poursuivie au cours de l’année 2019, avec plus l’exportation de plus de 1 000 m3 de meubles en bois massif, haut de gamme.

En matière de fabrication de panneaux en bois, une unité chinoise a achevé sa construction en 2019. Elle est censée débuter sa production d’ici février 2020. L’on indique en outre, qu’elle fera du recyclage. Cela, en récupérant les déchets de bois produits par d’autres unités de transformation du bois.

L’industrie du charbon de bois affiche également des perspectives encourageantes. Dans ce cadre, une unité chinoise de production qui utilisera les déchets de bois, a achevé sa construction en 2019. L’installation de la machine est en cours et la production devrait débuter en février 2020.

Pour ce qui est de la résine (formaldéhyde), la construction de la première unité de production gabonaise de ce produit a commencé en 2019. Faut-il le rappeler, la résine est un intrant essentiel pour la production de contreplaqué. La production est attendue pour le mois de commencera en mars 2020.

La fabrication pharmaceutique n’a pas été en reste dans les acquis de 2019. La construction et l’installation de machines de la première unité pharmaceutique du Gabon ont été achevées en 2019. Actuellement, elle est en cours de test / d’étalonnage de machines et d’utilitaires. La production est prévue commencera pour le mois de février 2020.

Dans le même temps, Africa Cement a débuté sa production pour ce qui est de la fabrication de ciment. Au cours de cette période étudiée, elle a assuré une production de 40000 tonnes.

Enfin, en matière de sécurité, une caserne de pompiers a été construite. Déjà opérationnelle, elle desservira les quartiers de la ZES de Nkok, en plus des industries de la zone.
Source : Conjonctures Economiques


PARTAGER