Le ministre des sports Franck Nguema (à gauche) et le président du CF Mounana, Herve Patrick Opiangah (à droite) 7Jours Info


La guerre entre le patron des Sports, Franck Nguema vs Hervé Opiangah, président du CF Mounana est fortement relayée par les médias et source de débats houleux sur les réseaux sociaux. Hervé Opiangah pose pourtant un réel problème de fond : la situation inquiétante du football national que les responsables des clubs, à l’instar d’Hervé Patrick Opiangah, veulent voir s’améliorer.

« Ce mercredi 5 février, Hervé-Patrick Opiangah, Président du CF Mounana, a cru bon de publier un « droit de réponse » dans le journal l’Union, suite à l’expression de mon « dépit » face aux « agitations démagogiques des membres du Bureau de l’Association des clubs de football professionnels » a d’abord exposé le ministre des Sports avant de se lancer dans une salve par des séries de questions aux airs de réquisitoire. « 1/ Hervé-Patrick Opiangah est-il dirigeant du Bureau de cette association ? 2/ Je réitère : quels sont les résultats du football national sur le continent avec les dizaines de milliards FCFA de subventions de l’Etat aux clubs de 2012 à 2018 ? Et les dettes colossales des joueurs (qui ont saisi la FIFA), des entraîneurs et des arbitres du National Football, dont les dossiers sont sur mon bureau, c’est aussi la faute de Franck Nguema? » s’est-il défendu.