Accord entre le Gabon et FSC International : les six principaux domaines de coopération identifiés.



La signature d’un accord le 31 janvier 2020 dernier entre le Directeur Général de Forest Stewardship Council (FSC), Kim CARSTENSEN et Le Ministre des EAUx, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement de la République gabonaise Lee J.T WHITE a permis d’identifier six principaux domaines de coopération.

Six principaux domaines de coopération

1. Évaluation et amélioration continue du cadre politique, réglementaire et institutionnel de soutien à la gestion durable des forêts et à la certification forestière.

Les parties collaboreront pour organiser des concertations multi-acteurs et intersectorielles et pour conduire des études susceptibles d’informer les efforts du gouvernement pour créer et maintenir un environnement porteur pour la certification FSC. Elles coopèreront dans le cadre du plaidoyer auprès des institutions internationales en faveur du soutien à l’objectif du Gabon de certifier toutes ses concessions forestières.

2. Suivi et soutien des efforts des opérateurs forestiers et industriels.

Sans préjudice de l’obligation de neutralité du FSC dans les démarches d’audits indépendants des opérateurs et du rôle régalien de l’administration de contrôle et de répression, les parties collaboreront pour suivre et soutenir les opérateurs forestiers et industriels en maintenant un cadre propice au dialogue constructif sur les progrès réalisés, les difficultés rencontrées et les opportunités d’accompagnement. Des initiatives pilotes de certification FSC des petits proprié- taires et des forêts communautaires seront promues.

3. Accroissement de l’information et de la participation des citoyens, des communautés locales, des médias, des agents publics et de la société civile à la gestion durable des forêts et à la certification forestière.

Les parties travailleront à créer un soutien populaire à l’objectif de certification FSC en distri- buant des support didactiques, d’information ou de communication appropriés, en organisant des conférences et des ateliers et en soutenant la participation des acteurs-clé aux plateformes de concertation ou de décisions.

4. Développement des marchés pour les produits forestiers certifiés.

Les parties s’engagent à concevoir, à mettre en œuvre et à actualiser périodiquement une stra- tégie de communication et de promotion permettant de donner une plus grande visibilité aux ef- forts entrepris par le gouvernement, le secteur privé et la société civile pour promouvoir une gestion durable des forêts et la certification forestière.

5. Renforcement des capacités techniques des parties prenantes en matière de certifica- tion forestière.

Les parties s’engagent à contribuer au développement d’une main d’œuvre nationale qualifiée pour la prise en charge de la gestion durable des forêts et de la certification FSC au moyen des ateliers de formation ciblant les jeunes professionnels, des journées d’information dans les ins- titutions de formation pour susciter des vocations et le dialogue avec les institutions de forma- tion sur l’offre d’emploi dans les segments d’activités concernés par la certification FSC.

Ces six domaines de coopération identifiés permettront, la promotion de la gestion durable des forêts gabonaises et l’amélioration de l’accès des bois et des produits de bois certifiés FSC issus du Ga-bon aux marchés de référence.


PARTAGER