CLIMAT DES AFFAIRES : CARMEN NDAOT SOLLICITE L’APPUI DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

*** Local Caption *** La ministre de la Promotion des Investissements, Carmen Ndaot, séance de travail avec sa collègue de la Justice, lors de sa séance de travail Erlyne Antonella Ndembet épse Damas.

Le Gabon veut améliorer son classement mondial dans le prochain rapport « Doing Business 2021 » de la Banque mondiale, et devenir un hub sous-régional en termes d’attractivité des affaires.


La ministre de la Promotion des Investissements, Carmen Ndaot, a eu, le 12 février 2020, une importante séance de travail avec sa collègue de la Justice, Erlyne Antonella Ndembet Damas. Une rencontre qui a permis aux deux membres du gouvernement de mesurer le niveau des avancées des réformes liées à l’indicateur  « Justice commerciale ».

« La justice commerciale occupe une place importante, dans le sens où un investisseur, lorsqu’il vient dans un pays, a besoin d’être rassuré sur l’environnement judiciaire. Est-ce que s’il y a un contentieux, les procédures vont être longues ? Est-ce qu’il y a des voies alternatives pour les règlements de conflits comme la médiation ou l’arbitrage ? Est-ce qu’il y a des tribunaux spécialisés ? C’est un ensemble de préoccupations que je suis venue exposer à ma collègue, en expliquant que dans le cadre de la relance et la diversification de notre économie, l’investissement occupe un rôle central. C’est le secteur privé qui doit être moteur de croissance, et ce secteur privé a besoin d’être rassuré sur un certain nombre de procédures en matière judiciaire », a expliqué Carmen Ndaot.

Pour le membre du gouvernement, la sécurité juridique et judiciaire constitue le levier le plus efficace pour garantir l’attractivité du Gabon aux yeux des investisseurs.

source: l’union


PARTAGER