EXPORTATIONS : LE NOUVEAU DISPOSITIF D’ACCOMPAGNEMENT DE L’ANPI

*** Local Caption *** Les opérateurs économiques, potentiels exportateurs édifiés sur le bien-fondé d'un bureau des exportateurs


Augmenter la part d’exportation hors pétrole. Tels sont les challenges que notre pays se donne dans les prochains mois.
Pour y arriver, l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI) croit savoir que l’érection d’un bureau des exportations en République gabonaise peut être un atout. Il fallait donc à l’ANPI de vulgariser, sensibiliser et surtout informer les opérateurs, potentiels exportateurs, sur le dispositif d’accompagnement du bureau de développement des exportations en son sein. C’était à la faveur d’une rencontre tenue le jeudi 20 février dernier.

Tout est parti de deux faits, explique Moustapha Boussougou, directeur de l’Entrepreneuriat et de l’accompagnement des entreprises. En premier lieu, le manque d’un dispositif intégrant un portefeuille de services dédié à l’exportation. Dans un deuxième temps, le faible taux de Petites et moyennes entreprises (PME) qui exportent.

Ce qui change, c’est que dorénavant, au sein de l’ANPI, il existe un dispositif intégré, c’est-à-dire qui apporte une expertise précise pour les entreprises souhaitant exporter en termes d’information, conseils pratiques, accompagnement. Mais également la présence d’autres administrations qui viendront se greffer à l’agence, permettant aux potentielles entreprises exportatrices de bénéficier des services d’appui et d’orientation vers l’extérieur.

source: l’union


PARTAGER