Une messe d’action de grâce a été célébrée hier matin à la paroisse Notre dame de l’assomption d’Oyo dans le département de la Cuvette (nord) en mémoire d’Edith Lucie Bongo Ondimba, fille aînée du Président congolais, Denis Sassou N’Guesso et ex-première dame du Gabon, rappelée à Dieu le 14 mars 2009.

La messe d’action de grâce s’est déroulée en présence du président congolais, Denis Sassou N’Guesso, de son épouse Antoinette Sassou N’Guesso et de nombreux invités.

Dans son homélie le prédicateur a exhorté les fidèles à cultiver la charité et la justice, des vertus qu’a pratiquées de son vivant parmi nous d’Edith Lucie Bongo Ondimba.

Il a mis aussi en exergue la détermination et l’engagement d’Edith Lucie Bongo Ondimba, qui s’est, pleinement, fait distinguer dans de nombreuses associations et fondations à caractère humanitaire, et même dans le domaine de la politique, aux côtés de son mari, feu Omar Bongo Ondimba avant de demander aux uns et aux autres de ne pas avoir peur de la mort mais de croire en Jésus pour être sauvé en préconisant notamment un raffermissement de la foi pour aspirer à la vie éternelle.

L’annonce du décès survenu à Rabat de la première dame du Gabon, avait plongé le Gabon et le Congo dans une douleur indicible et les multiples hommages des deux pays ont été le témoignage de l’attachement de ces deux peuples à cette mère qui avait encore beaucoup à donner mais, qu’hélas, la mort, cette voleuse, est venue ôter à la fleur de l’âge.