De manière spécifique, ils se répartissent entre 710 milliards de FCFA en 2019, 507 milliards en 2020 et 368 milliards en 2021.

Ainsi, les tirages sur financements extérieurs s’élèveraient au total à 1165 milliards de FCFA. Les emprunts existants s’établiraient à 777 milliards de FCFA et les décaissements sur nouveaux emprunts à 808 milliards de FCFA. Quant aux décaissements sur financements extérieurs, ils se chiffreraient à 590,0 milliards de FCFA en 2019, dont 505 milliards de FCFA d’emprunts existants.

En 2020, les tirages sur financements extérieurs se chiffreraient à 357 milliards de FCFA et à 218 milliards de FCFA en 2021. Les décaissements sur emprunts existants pour ces deux années seraient respectivement de 159 milliards de FCFA et de 113 milliards de FCFA.

Les décaissements sur financements intérieurs s’établiraient quant à eux globalement à 420 milliards de FCFA sur la période sous-revue, dont 120 milliards de FCFA en 2019 et 150 milliards de FCFA par année, entre 2020 et 2021. Ces tirages intérieurs concerneraient essentiellement les nouveaux emprunts.