Le Gabon menace de radier 14 000 fonctionnaires



Le gouvernement gabonais réuni en conseil des ministres tenu ce lundi dans la capitale a annoncé que quelques 14 000 fonctionnaires pourraient être radiés des effectifs de la fonction publique si les concernés ne régularisent pas leur situation durant la période de régularisation comprise entre le 16 mars et le 30 avril 2020.

Les fonctionnaires concernés soit ne se seraient pas fait recensées ou auraient fourni des dossiers incomplets lors du recensement biométrique des agents publics débuté le 30 août 2019.

Le communiqué final du conseil des ministres précise que sur 103 723 agents publics identifiés, seuls 92 085 agents ont été recensés.

Selon le conseil, 11 638 agents ne se sont pas fait recensés. 2 951 agents recensés ont fourni des dossiers incomplets ou litigieux.

Le gouvernement promet la publication dans le quotidien national l’Union et via le site internet du Ministère de la Fonction Publique les noms, les matricules et le ministère de rattachement des agents non recensés.

Dans un premier temps, le gouvernement procèdera la suspension temporaire à titre conservatoire, des rémunérations des agents non recensés et l’examen complémentaire des dossiers incomplets ou litigieux.

Une commission ad hoc au sein du ministère de la Fonction publique a été mise en place pour l’examen des situations des agents non recensés et des dossiers incomplets ou litigieux.

En dernier ressort, le gouvernement promet la radiation des agents dont la situation n’aura pas été régularisée au terme de la période de régularisation fixée du 16 mars au 30 avril 2020.

source: a Libreville.com


PARTAGER