Gabon : “Les dépôts des clients qui étaient de l’ordre de 75 milliards de francs CFA, sont aujourd’hui de 69 milliards’’, Michael Adande



Libreville, Dimanche 22 Mars 2020 (Infos Gabon) – C’est la révélation faite par le PDG de la Poste SA. Michael Adande s’est exprimé vendredi au cours d’une conférence de presse qu’il a animée au siège de de la société à Libreville. Il répond aux questions de notre rédaction.

Infos Gabon : Qu’en est-il du redressement de la Poste SA ?

Michael Adande : Le redressement de la Poste a commencé il y a bien longtemps, mais il fallait au préalable réunir les conditions optimales au sein de notre entité. Cela exige qu’il y ait des activités de premier, deuxième et troisième niveau, ainsi que des outils performants, des procédures infaillibles et organisationnelles adaptées. Toute cette coquille est désormais en place, et c’est d’ailleurs ce qui nous permet d’assurer le paiement des salaires de trois milles (3 000) fonctionnaires et retraités de l’Etat, qui continuent de toucher leurs salaires et pensions au sein des 53 points de guichets répartis sur l’ensemble du territoire.

Infos Gabon : Peut-on dire que la Poste est déjà engagée dans une autonomie de gestion ?

Michael Adande : Nous avons des efforts à faire au niveau de nos infrastructures, de veiller à ce que le réseau Iposte qui transporte les données et qui fait en sorte que la Poste puisse bien fonctionner en temps réel soit en bon état d’entretien. Pour que la Poste SA devienne complètement autonome, il a été démontré que les activités sont structurellement déficitaires. A l’époque, c’était les activités de télécommunications qui venaient compenser ce gap. Depuis la privatisation, l’Etat s’est rendu compte que par son outil qu’est la Poste, il pouvait accélérer l’inclusion financière.

La Poste reste la seule entité capable d’offrir des prestations bancaires de qualité à l’ensemble de nos populations, qui ne sont pas prises en compte par le système bancaire local. C’est à l’aide de ce système bancaire que la Poste entend équilibrer ses comptes et ne plus dépendre du budget de l’Etat.

Infos Gabon : Justement, où en êtes-vous avec le dossier relatif à l’agrément de la Poste, dans l’optique de lui permettre d’être reconnue officiellement par la Cobac comme une entité bancaire ?

Michael Adande : Une demande d’agrément a été formulée depuis deux ans. Cet agrément qui doit être délivré par la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac, ndlr), pour permettre à la Poste de pratiquer des activités bancaires, est conditionné par la fin de la liquidation de la Postebank. C’est la raison pour laquelle, les opérations peuvent paraître un peu lentes. Je crois que nous tenons la feuille de route, et nous attendons le moment venu pour que les exigences de la Cobac soient satisfaites, et que l’agrément nous soit délivré.

Infos Gabon : Dans votre politique de redressement, est-ce que la question des épargnes des clients figure en bonne place ?

Michael Adande : Il y a deux activités distinctes, et pour en savoir plus il faut vous rapprocher du liquidateur qui a été  désigné par la Cobac, il se fera le plaisir de vous donner des informations dont vous en avez besoin. Cela dit, ce que je peux vous dire ce que lorsqu’il y a liquidation, elle consiste à vendre les actifs et désintéresser les créanciers ou épargnants.  Ce que nous constatons, c’est que la Postebank a très peu d’actifs. Si on en reste sur cette hypothèse, on sera obligé de nous retourner vers le propriétaire de la Poste qui est l’Etat, pour demander un appui pour pouvoir désintéresser les clients.

Je peux vous dire que l’Etat n’a pas baissé les bras depuis cette crise d’octobre 2015. C’est la raison pour laquelle, les dépôts des clients qui sont de l’ordre de  soixante-quinze milliards (75.000.000.000) de francs CFA à l’époque pour près de trois cent vingt mille (320.000) clients, sont aujourd’hui de soixante-neuf milliards (69.000.000.000) de francs CFA. Le liquidateur pourra vous le confirmer, ça veut dire qu’il y a quand même des clients qui ont été désintéressés. L’Etat s’organise pour pouvoir répondre aux préoccupations de ces clients qui sont dans le désarroi.

Infos Gabon : Avez-vous autre chose à dire ?

Michael Adande : Je voudrais vous remercier pour votre travail, vous êtes le relai des efforts déployés par la Poste SA. Ces efforts, ce sont ceux de l’Etat, je veux vous rassurer qu’une équipe est à l’œuvre et prête à affronter toutes les difficultés, que la crise de confiance qu’il y a entre les clients, la Poste et son personnel soit gérée dans l’intérêt de toutes les parties.

source: infogabon


PARTAGER