Coronavirus : le Gabon commande plus de 200.000 tests de dépistages rapides

Le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong, a annoncé lundi dans un point de presse que le Gabon a commandé, face à la monté croissante du nombre de contaminations actuellement à 6 cas dans un espace de 10 jours, plus de 200.000 tests de dépistage rapides pour procéder dans les jours avenir au dépistage des populations si ces dernières s’entêtent à ne pas respecter les mesures édictées par le gouvernement pour freiner la propagation du virus.

« Nous avons déjà commandé plus de 200.000 tests de dépistages rapides pour permettre à ce que le plus grand nombre  puisse faire des dépistages au Covid-19 »,  a indiqué Dr Obiang Ndong.

Selon Guy Patrick Obiang Ndong, si le Gabon n’applique pas les mesures barrières, le pays peut se retrouver dans une flambée épidémiologique. Le gouvernement appelle les populations au respect strict des mesures pour le bien de chacun et de tous.

Deux nouveaux cas contrôlés positifs au Coronavirus ou Covid-19 portant le nombre de personnes contaminées par ce dangereux virus à 6 dans le pays.

L’un des deux nouveaux cas est de nationalité togolaise de 45 ans. Il réside au Gabon mais a récemment séjourné au Sénégal avec son épouse. Ils sont rentrés à Libreville le 11 mars 2020 par le vol Air Côte d’Ivoire. Deux jours plus tard, il a présenté une fatigue avec fièvre. Au regard de la persistance des symptômes avec l’apparition progressive de la toux, il a appelé le 1410. Il a ensuite été interné à l’Hôpital d’instruction des Armées d’Akanda (HIAA) où des prélèvements ont été effectués puis analysés au CIRMF qui a rendu un résultat positif au Covid-19.

Le deuxième cas est un gabonais de 42 ans, qui a présenté après son retour de France le 19 mars 2020 une toux sèche. Dès son arrivée, il s’est confiné successivement à l’hôtel Hibiscus de Louis dans le 1er arrondissement puis à celui du Boulevard Triomphal dans le 2ème arrondissement de Libreville. Devant la persistance de la toux sèche et l’apparition de la fièvre, il a appelé le 1410. Une équipe médicale a assuré son transport vers l’Hôpital d’instruction des Armées d’Akanda (HIAA).

source: gabonactu.com


PARTAGER