Coronavirus : Dieudonné Minlama appelle les gabonais au respect des mesures du gouvernement

Le président du parti politique Ensemble Pour la République (EPR), par ailleurs ancien candidat à l’élection   présidentielle du 27 août 2016, Dieudonné Minlama Mintogo, a appelé  via une déclaration l’ensemble des populations résidant au Gabon, à respecter scrupuleusement  les mesures barrières  prises par le gouvernement pour freiner la propagation du covid-19 qui a déjà fait un mort et 7 contaminés au Gabon.

L’intégralité de son discours :

Comme la plupart des pays , le Gabon se trouve confronté à la pandémie mondiale de Covid-19. Comme les autres gouvernements , nos autorités ont pris des mesures appropriées pour éviter la propagation de cette maladie .

J’adhère et je soutiens toutes les  initiatives  gouvernementales . J’invite chaque gabonaise et chaque gabonais,  ainsi que tous ceux qui ont choisi de vivre dans notre pays ,  au respect scrupuleux de  toutes les  décisions prises à ce effet .

Au delà  des aspects  de prévention , je demande au gouvernement  de définir une stratégie nationale de prise en charge des personnes  soupçonnées  ou atteintes du Coronavirus .

Cette stratégie doit permettre de détecter et de prendre en charge,  au niveau de chaque province , les victimes de cette pandémie. En cas d’une évolution plus importante de la pandémie , on ne saurait se contenter des seuls centres de prise en charge situés à Libreville.

Une telle stratégie suppose , au préalable , une évaluation sans complaisance  , de nos capacités actuelles  ( logistique , expertise , ressources  humaines et financières …) .

Il est clair que la mise en oeuvre d’une telle stratégie va nécessiter la mobilisation  d’importantes ressources   financières , logistiques  , technologiques  et humaines .

Aussi j’encourage le gouvernement à associer  les retraités , le  secteur privé  , les  organisations de la société civile et la communauté internationale dans la définition et la mise en oeuvre de  cette stratégie.

Par ailleurs , comme nous pouvons le constater , au delà des aspects sanitaires , cette crise révèle au grand jour la fragilité de notre économie ( encore trop dépendante de l’exploitation  minière et pétrolière  ) et notre dépendance alimentaire fruit des mauvaises politiques  agricoles menées par les différents gouvernements depuis plusieurs décennies.

Aussi , il me parait urgent , au sortir de cette crise,  d’accélérer , de façon significative,  la diversification de notre économie et de définir une véritable politique agricole capable de  sortir notre pays  de la dépendance et de l’insécurité alimentaires actuelles


PARTAGER