Tentative d’évasion armée à la prison centrale de Libreville

Trois détenus armés de fusils et de machettes ont essayé ce jeudi 26 mars aux environs de 14 heures de s’évader de la prison centrale de Libreville, a constaté un journaliste de l’AGP présent sur les lieux pour s’enquérir des mesures de prévention contre le Covid-19 au moment de l’attaque.

Les trois  fuyards, la trentaine environ, ont tenté de partir à bord d’un Toyota Prado de couleur noire qui aurait garé devant la prison centrale de Libreville, avec un chauffeur qui attendait à bord, a indiqué un témoin.

Des coups de feu ont éclaté entre les matons et les prisonniers qui sont parvenus à franchir le portillon, avant d’être arrêtés chacun à son tour, a indiqué la même source.

En réalité les fuyards ont fait des tirs de sommation pour pouvoir sortir de l’enceinte de la prison. Ne pouvant recharger leurs fusils, ils ont vite été rattrapés par les matons, rapporte le journaliste présent dans les bureaux du directeur de la prison au moment des faits.

Le Premier en bermuda, des machettes dans une main et un pistolet à une balle a été rattrapé alors qu’il a trébuché au moment où il voulait embarquer dans le véhicule, a ajouté le témoin présent devant la prison.

Un des trois évadés a été blessé au niveau de la tête. «Il saignait abondamment», a déclaré le témoin qui a fait remarquer la bravoure des matons qui sont parvenus à rattraper les fuyards.

Tout compte fait, il y a encore des zones d’ombres autour de cette tentative d’évasion notamment la possession d’armes à feu par deux des détenus.
Le ministère de la Justice devrait faire une communication à ce sujet.
Nous y reviendrons.

source: agp


PARTAGER