COVID-19 : au Gabon, les mesures de confinement sont allégées



 

Au Gabon, après environ quatre mois de confinement, le gouvernement a annoncé plusieurs mesures d’allègement pour relancer l’économie, préserver les emplois et éviter une explosion sociale. Ce déconfinement partiel intervient au moment où le dernier bilan, publié lundi dernier, fait état de 5.394 personnes testées positives au Covid-19, dont 2.420 guérisons et 42 décès.  

Le Premier ministre, Julien Nkoghe Békalé, qui est apparu très détendu, a annoncé la réouverture des frontières aériennes. Les compagnies internationales ont désormais le droit de desservir le Gabon à raison de deux vols par compagnie et par semaine. Les hôtels et les restaurants sont autorisés à rouvrir. Il est désormais possible d’aller d’une province à une autre.

Autre mesure, l’allègement du couvre-feu est allégé. Il commence à 20 heures au lieu de 18 heures. Les administrations publiques et privées reprennent le travail aux heures habituelles. Le baccalauréat aura lieu le 14 août alors que tous les autres élèves sont automatiquement en vacances.

Julien Nkoghe Békalé a tout de même conseillé la prudence. « Le Covid-19 est bien présente, nous ne l’avons pas encore vaincue. Quand nous disons que nous devons apprendre à vivre avec elle, ce n’est pas qu’elle soit notre amie, bien au contraire : nous devons lutter pour qu’elle n’entre pas dans nos maisons ! La seule arme que nous avons pour l’instant, ce sont les mesures barrière : le port du masque, la distanciation physique et le port du masque. »

Les bars, les lieux de cultes et les frontières terrestres restent fermés, ce qui fait de nombreux mécontents.

PARTAGER