840 bons d’achats de produits alimentaires et 420 masques ont été remis, hier, à Libreville, à l’Association des clubs de première et deuxième divisions par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille (FSBO).

*** Local Caption *** Les responsables des clubs de D1 et D2 réceptionnant des kits alimentaires et autres masques de la part de la FSBO.


Cet élan de solidarité et de générosité de la Fondation vient soulager, un tant soit peu, les 840 footballeurs et encadreurs des 24 clubs de D1 et D2, en détresse depuis plusieurs mois du fait des effets néfastes de la pandémie de coronavirus. Un geste tout naturellement salué par le président de l’Association des clubs de première et deuxième divisions, Landry Nkeyi, qui était accompagné pour la circonstance de plusieurs présidents de clubs de l’élite. 

« À l’initiative des clubs de première et deuxième divisions, nous avons sollicité l’appui de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille, qui a répondu favorablement. Comme vous le savez, nos footballeurs passent des moments difficiles du fait des effets néfastes du coronavirus qui sévit dans notre pays. Ainsi, la Fondation a remis aux 24 clubs de D1 et D2, 840 bons d’achats de produits alimentaires et 420 masques. Ce don sera remis intégralement aux joueurs et aux encadreurs », a fait savoir Landry Nkeyi.

S’agissant de la reprise ou non du National-Foot, ce dernier, profitant de l’occasion, a lancé un appel en direction des responsables de la Fédération gabonaise de football. « Nous attendons toujours la réaction de la Fédération gabonaise de football. À qui je demande de prendre ses responsabilités. Que la fédération, à l’instar d’autres associations à travers le monde, donne clairement sa position sur la reprise où non du championnat », a-t-il demandé.


PARTAGER