Après le départ de plusieurs cadres de la sélection, notamment Daniel Cousin, Aaron Boupendza, 24 ans, était en pole position pour assurer, plus tard, la relève.

*** Local Caption *** Boupendza viré du Portugal


Au point d’être recruté, en 2017, pour quatre saisons, par les Girondins de Bordeaux. Dans la métropole aquitaine, il inscrit 8 buts avec l’équipe réserve de Bordeaux. La saison d’après, il est prêté à Pau FC, qui évolue en National. 

Dans le département des Pyrénées-Atlantiques, Boupendza explose. Il inscrit 15 buts. Un record ! On pense alors à une grande carrière pour notre compatriote. Mais c’était sans compter sur « les vieux démons » qui habitent l’homme : l’indiscipline. Il se brouille alors avec les dirigeants de Pau, qui ne le conservent pas, malgré sa brillante saison.

Il file sur la pointe des pieds, au Gazélec Ajaccio (L2), lors de la saison 2018-2019. Chez les Corses, il ne joue que 479 minutes (4 matchs) sans inscrire le moindre but. Avec Tours (National), la saison suivante, il n’est que l’ombre de lui-même, malgré les 3 buts marqués avec le club.

Prêté à nouveau, cette fois au Portugal, à la formation de Feirense (D2), Aaron Boupendza, non satisfait d’avoir été mis à la disposition de l’équipe réserve, à la lumière de son rendement moyen, refuse catégoriquement, avant « d’insulter » les dirigeants portugais. Son mauvais comportement lui vaudra son départ du club…

Après avoir erré quelques mois dans Paris avec ses amis, au mois de mars dernier, l’attaquant gabonais finit par rejoindre les Girondins, club avec lequel il est lié jusqu’en juin 2021. Alors qu’on pensait qu’il avait tiré les leçons de son passé footballistique non abouti, il commet, en fin de semaine dernière, une autre « gaffe ». C’est la goutte qui fait déborder le vase !

Les dirigeants bordelais, selon nos informations, se réunissent dans quelques jours pour statuer, définitivement sur le cas Boupendza. Un joueur qui, finalement, s’est révélé une vraie luciole en plein jour. Quel gâchis !


PARTAGER