Pétrole : débats sur la réforme de Brice Laccruche Alihanga sur là fusion entre Gabon Oil Company (GOC) et Sogara



Un an après avoir initié une fusion entre Gabon Oil Company (GOC) et Sogara, le gouvernement gabonais renverse la vapeur et réoriente chaque acteur vers son cœur de métier.

Le 16 juillet, le gouvernement gabonais décidait de dissoudre les filiales de Gabon Oil Company (GOC) qui voit sa stratégie de diversification stoppée. De fait, Gabon Oil Marketing (GOM, trading), Gabon Logistics & Services (transport des carburants), Gabon Engineering & Construction (travaux d’ingénierie et gestion des stations services) vont ainsi disparaître afin que la Société nationale des hydrocarbures se concentre sur son cœur de métier : la gestion des participations de l’État dans le secteur.

Le même jour, Libreville rendait caduc le projet de décret initié un an plus tôt, visant à fusionner GOC et de la Société gabonaise de raffinage (Sogara). Cette dernière et la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP) se voient également confortées dans leur rôle : le raffinage et la commercialisation des produits raffinés, et le stockage des hydrocarbures.


PARTAGER