Somalie : Le changement ce n’est pas maintenant

Somalia's newly elected President Mohamed Abdullahi Farmajo flanked by outgoing president Hassan Sheikh Mohamud (L) addresses lawmakers after winning the vote at the airport in Somalia's capital Mogadishu, February 8, 2017. REUTERS/Feisal Omar - RTX306E9


« Un citoyen, une voix », avait promis le président de la République Mohamed Abdullahi Mohamed, en fonction depuis 2017. Mais faute d’une situation sécuritaire satisfaisante, les somaliens ne pourront finalement pas voter au scrutin universel direct à la présidentielle qui doit se tenir d’ici au mois de février. Candidat à sa propre succession, le président sortant promet de continuer à lutter contre les Shebab et de renforcer les capacités de l’Etat. Parmi ses rivaux, Abshir Aden Ferro, un homme d’affaires franco-somalien, virulent détracteur du système électoral actuel qui permet, selon lui, les achats de voix.


PARTAGER