Transport urbain : les employés de Sogatra réduisent le service minimum jusqu’à 1 %

Crédit photo : l'Union
Crédit photo : l'Union


Les employés de la Société gabonaise de transport (Sogatra) ont décidé de passer la vitesse supérieure dès lundi prochain en réduisant jusqu’à 1 % le service minimum observé jusque-là par les grévistes

APRÈS une semaine de grève sans résultats apparents, les employés de la Société gabonaise de transport (Sogatra) ont décidé de passer la vitesse supérieure dès lundi prochain en réduisant jusqu’à 1 % le service minimum observé jusque-là par les grévistes. Cette décision a été prise hier, vendredi 12 février 2021, au cours d’une l’assemblée générale tenue à la base de leur entreprise sise au Camp de police de Libreville.

 » Le bilan de cette première semaine de grève est négatif. Nous réclamons 10 mois de salaires, nous avons également les six mois de la prime Covid-19, nous avons le dossier de la CNSS et la situation de la décote. Mais de tous ces points, rien n’a bougé. À peine ils venaient de nous injecter un seul mois de salaire sur 10, vous voyez que ça ne représente rien. Nous avons donc décidé de durcir le mouvement, c’est-à-dire réduire le service minimum pour le laisser à 1 % dès lundi. Autrement dit, le nombre de bus que nous avons mis au réseau qui est de 4 et 3 pour la location sera largement revu à la baisse, pour que le gouvernement puisse faire des efforts supplémentaires « , a déclaré le secrétaire général du Syndicat des agents administratifs, techniciens et conducteurs (Synaatec), Cyrille Gaston Ndoudi Ledoumou.

Source : L’Union


PARTAGER